10 conseils pour un CV qui vous garantit un entretien d’embauche

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Votre CV représente votre premier argument de vente dans un contexte où la compétition fait rage. Si, dans la situation économique actuelle, conserver son emploi semble souvent compromis, en trouver un peut relever du parcours du combattant.

Toutefois, vous pouvez marquer des points facilement en suivant quelques règles imparables vous permettant de rédiger un CV au poil. Votre CV, c’est votre carte de visite ; il doit être avant tout accrocheur, prometteur sans être mensonger, et bien sûr adapté à l’emploi pour lequel vous postulez. Chaque détail pouvant améliorer vos chances d’être sélectionnée pour un entretien d’embauche doit être étudié avec soin.

frustrated-writer

1. Sur votre CV doivent absolument figurer vos nom, prénom, adresse email et numéro de téléphone. Si vous n’en avez pas déjà une, il est temps de vous créer une adresse email « sérieuse » sous le format prénom.nom@adresse.com. Vous pouvez spécifier votre ville de résidence. Toute information supplémentaire est facultative. Par exemple votre âge, mais uniquement si vous considérez qu’il s’agit d’un facteur important pour l’emploi souhaité, ou encore votre statut marital : par exemple, que vous êtes célibataire si vous postulez à un poste demandant une certaine mobilité ou disponibilité.

2. Assurez-vous que votre CV ne contient aucune faute d’orthographe ou de syntaxe. Il doit être irréprochable. Même si l’orthographe n’est pas votre tasse de thé, utilisez le traitement de texte sous Word, par exemple, pour corriger les fautes les plus évidentes. Il serait tout de même dommage que votre CV passe directement à la poubelle pour un mot erroné ! Les fautes d’orthographe et de grammaire sont souvent rédhibitoires, alors qu’un CV irréprochable se démarque des autres. Enfin, n’hésitez pas à faire lire votre CV à des personnes de confiance qui y jetteront un regard neuf et vous feront des commentaires constructifs.

3. Si vous avez été licenciée dans le passé, inutile de le spécifier dans votre CV. Le sujet sera de toute façon probablement abordé lors de l’entretien, auquel vous avez plus de chances d’être invitée si votre CV souligne vos succès plutôt que vos « échecs ».

4. De la même façon, ne mentionnez pas la raison pour laquelle vous avez quitté votre/vos précédent(s) emploi(s). Bien entendu, si ce sujet est abordé durant l’entretien, soyez franche mais concise, n’accusez pas votre employeur de façon subjective (ex : mauvaise ambiance, emploi inintéressant), mais commentez de façon constructive.

5. N’incluez que des informations qui vous aideront à obtenir le poste. Evitez de mentionner les « petits boulots » décrochés lorsque vous étiez étudiante, sauf s’ils ont un rapport avec le travail souhaité, ou si votre contribution a été fondamentale. Dans ce cas, détaillez un peu. Bien entendu, si vous êtes à la recherche de votre premier emploi et que votre expérience professionnelle est par conséquent limitée, vous pouvez mentionner vos « petits boulots ». N’évoquez vos activités et intérêts que si ceux-ci vous rendent plus intéressante aux yeux d’un employeur. N’en mettez pas des tartines, et mentionnez uniquement les activités dont vous pouvez parler avec aisance.

6. Le salaire désiré ne doit pas apparaître sur votre CV. Ce sujet sera assurément abordé en entretien d’embauche, et devrait donner à l’employeur l’impression qu’il s’agit pour vous d’une formalité plus que d’un facteur déterminant pour accepter le poste. Vous laisserez d’ailleurs l’employeur évoquer ce point en premier.

7. Ne mentez pas (trop) sur votre CV, ne vous accordez pas de crédits qui ne seraient pas vérifiables. Bien entendu, les employeurs ne sont pas dupes et ils savent bien que les candidats enjolivent certaines expériences, mais il faut que ceci demeure dans les limites de raisonnable. Un CV est certes fait pour « se vendre », mais s’il est trop impressionnant, cela mettra la puce à l’oreille de l’employeur et vous auriez bien entendu des explications à donner lors de l’entretien. Si vous avez exagéré vos responsabilités, vous serez inévitablement prise la main dans le sac.

8. Que dire des périodes dites d’inactivité ? Il est très tentant de passer sous silence une période d’inactivité, ou de modifier les dates entre deux emplois pour faire en sorte de réduire cette période. Il y a une différence entre période sans emploi et inactivité. En effet, éduquer ses enfants, faire un long voyage, se remettre en question ou faire une formation sont des périodes très actives même si vous êtes sans emploi. Il faut donc assumer vos « trous » de carrière et ne pas en avoir honte ou les masquer. Présentez-les de façon positive.

9. Restez concise, car les employeurs potentiels n’ont pas beaucoup de temps à accorder à chaque CV. Il faut donc les convaincre en quelques coups d’oeil. Pour ceci, éliminez les expériences trop anciennes, ou indiquez-les sans trop les détailler. Inutile également de préciser que vous savez utiliser un ordinateur ou naviguer sur Internet, car de nos jours ceci est considéré comme un acquis. Enfin, utilisez un style télégraphique en éliminant les pronoms personnels et autres mots superflus.

10. Lorsque vous rédigez ou mettez  à jour votre CV, gardez toujours en tête le poste convoité et adaptez votre CV en fonction de ce dernier. Ceci est encore plus vrai pour les professionnelles qui ont régulièrement changé de fonction ou de secteur d’activité. Focalisez-vous sur les compétences transférables au travail souhaité et mettez-les en avant.

A vous de jouer maintenant, le challenge étant de faire transparaître votre personnalité et votre originalité à travers un CV simple et efficace. Vous devez vous assurer que vous avez vérifié les 10 règles énumérées ci-dessus avant de l’envoyer à un employeur potentiel. Pour un CV qui sort du lot, consacrez du temps et de la réflexion à sa rédaction. Un CV clair et concis vous permettra également de mieux réussir votre entretien d’embauche puisqu’il en sera le fil directeur. Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter bonne chance !

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Leave A Reply

Navigate