15 raisons pour vous mettre à la course à pied

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Si vous n’arrivez pas à courir les 100 mètres qui vous séparent de votre arrêt de bus, si vous ne savez plus où commencent vos cuisses et s’arrête votre derrière, ou si vous avez follement besoin et envie de vous dorloter un peu, alors il est temps d’agir ! Courir, ou même faire du jogging est le sport le plus facile à pratiquer, le plus “rentable” en termes de bénéfices pour la santé et le moral, et le moins gourmand en temps et en argent. Voici 15 raisons pour lesquelles vous devez immédiatement chausser vos baskets !

  1. C’est la meilleure excuse pour mettre le nez dehors. Ceci peut certes sembler un peu tragique, mais pour les personnes qui travaillent de la maison (comme c’est de plus en plus souvent le cas), pour celles qui ne travaillent pas (études, recherche d’emploi) ou pour les mamans à temps plein et qui ont rarement l’occasion de rencontrer d’autres adultes, chausser les baskets et claquer la porte de la maison derrière soi pour aller battre le bitume ou sillonner le parc voisin permet de garder un esprit sain dans un corps sain. Sans ça, vous aurez tôt fait de vous métamorphoser en une sorte de champignon affamé de lumière et qui se fait la conversation. Si vous entrez dans l’une des trois catégories de personnes énumérées ci-dessus, alors vous savez de quoi je parle.
  2. Ce n’est pas la salle de gym. Que gagnez-vous à aller à la gym de toute façon ? On prend votre argent en échange d’une jolie carte de membre rutilante, et puis après, très exactement rien ne se passe. Bien sûr il y a tous ces poids qui vous font transpirer rien qu’en les regardant, et tous ces cours qui ont l’air tellement fun mais dans lesquels vous vous sentez comme un chien dans un jeu de quilles. Non seulement vous capitulez rapidement, mais le sentiment de culpabilité est renforcé par le fait que vous avez dépensé une fortune pour rien.
  3. Il n’y a rien de plus simple. Vous pourrez lire toutes sortes de techniques pour courir comme ci ou comme ça, et essayer de vous remémorer toutes les preuves scientifiques appuyant chaque méthode. Mais n’y allons pas par quatre chemins : tout le monde sait courir. Même si vous n’avez jamais fait de sport de votre vie, ou si vous vous y remettez après un long break (après avoir eu des enfants par exemple), vous devriez toujours être capable de mettre un pied devant l’autre à un rythme à peine plus soutenu que la marche à pieds. Et quand bien même vous auriez du mal à dépasser les promeneurs qui eux marchent, personne ne va vous cravacher. Allez à votre propre rythme.
  4. Vous pouvez papoter en courant. 200405843-001OK, ceci n’est pas évident lors de vos premières sorties – lors desquelles vous pourrez à peine courir de traviole et manquerez peut-être même de vomir ou de suffoquer. Rassurez-vous toutefois, les choses deviennent rapidement beaucoup plus simples ! Si au cours des premières sorties vous vous imaginez en état de combustion spontanée, vous constaterez avec bonheur que votre résistance augmente sans même que vous ne ne fassiez d’effort conscient. Vous pourrez alors combiner exercice et partage de potins. La régularité sera votre meilleure alliée pour améliorer votre endurance.
  5. Ou bien créer du temps pour vous.  Si discuter en courant n’est pas votre truc et que vous préférez être seule et courir à votre propre rythme, voyez ces quelques minutes comme un échappatoire durant lequel vous pouvez organiser votre réflexion, ou alors ne penser à rien du tout. C’est la zen attitude, être dans l’instant, suivre le flux d’énergies et ne penser à rien.  C’est une méthode de relaxation très bénéfique pour l’esprit.
  6. Votre teint rayonnera de santé. Les personnes qui courent ont généralement une peau saine. Courir permet d’éliminer les toxines de votre sang, et ce nettoyage est bénéfique pour l’ensemble de votre corps. Il suffira de quelques sorties seulement pour que vous notiez les effets magiques de la course sur votre visage. Vos traits seront plus détendus (la course, comme tout sport, étant un excellent anti-stress) et votre peau plus saine que jamais. De plus, courir en extérieur signifie également que vous pouvez conserver un teint hâlé tout au long de l’année. Bien mieux que n’importe quelle crème ou que des séances d’U.V.
  7. Courir permet d’avoir un ventre plat. Ceci est vrai, mais comme toutes choses, relatif. Maigrir et avoir un corps plus tonique et plaisant à regarder sont les gros bonus (et souvent la motivation qui vous pousse à vous mettre à la course) de la course à pied. Il vous faut toutefois adopter une alimentation équilibrée et saine afin de profiter totalement de ces effets. Courir ouvre l’appétit, alors attention à ne pas vous empiffrer sous prétexte que vous avez couru 20 ou 30 minutes. Si vous êtes dans l’optique d’avoir un corps sain et de réduire les aliments trop gras, sucrés (bref, vous connaissez la chanson), de votre alimentation, vous constaterez en effet que l’effet “gélatine” sur votre ventre, vos cuisses et vos fesses s’estompera. Si vous avez vécu une grossesse récemment, soyez patiente et indulgente envers votre ventre.
  8. Aucun équipement nécessaire. Vous pouvez même faire l’impasse du mini short/brassière en lycra, dieu merci ! Un vieux pantalon de survêtement fera l’affaire. Il est toutefois primordial d’investir dans une bonne paire de baskets et un soutien-gorge de sport que vous aurez préalablement essayés dans des magasins spécialisés. Oubliez les petits soutien-gorges raffinés en dentelle ou les push ups ! Vous n’êtes pas là pour flirter (même si ce n’est pas interdit non plus !).
  9. Vous pourrez participer à des courses et arborer une jolie médaille. Bon, quand on dit “course” , on ne l’entend pas dans le sens Marie-José Pérec bien sûr. Un jogging pépère à un rythme constant fera l’affaire, et vous aurez sans doute même droit à une jolie médaille, voire à un fruit et une bouteille d’eau gratis ! Avez toutes les courses organisées pour les organisations caritatives, vous pourrez même faire une bonne action … que demander de plus ?
  10. Le plaisir de faire partie d’une “famille”. Les courses n’ont généralement pas pour but de faire de la compétition, sauf si vous faites partie des coureurs d’élite qui se trouvent tout devant, auquel cas vous ne seriez sans doute pas en train de lire ces lignes. Vous verrez comme il est bon de courir au milieu d’autres personnes de tous les âges et de différentes capacités physiques … et de réaliser que certaines sont en fait moins capables que vous !
  11. Si vous n’avez pas beaucoup de temps pour vous, il vous suffit d’enfiler vos baskets dès que quelques minutes de libre se présentent pour filer au parc. Pas besoin de planifier à l’avance, sauf si vous courez avec une autre personne. Courir, c’est la liberté ! Zéro stress, zéro complications.
  12. C’est très bon pour la tension. Vous pouvez être d’humeur exécrable, incapable de mettre la main sur le cahier de texte du p’tit dernier, ou sur votre titre de transport. Ou bien après une journée durant laquelle vous avez emmagasiné plus de frustrations que nécessaire … Le soir, confiez doudou et pépette à votre tendre époux, retrouvez votre copine et zou ! direction le parc pour devenir une autre personne, dans votre bulle privilégiée, le temps d’une demi-heure. Vous vous sentirez presque de nouveau humaine et aurez bien moins tendance à rugir une fois de retour à la maison.
  13. Si vous avez vécu jusqu’à maintenant comme une chiffe molle qui se détend affalée sur le divan, vous serez d’autant plus fière de votre nouvelle activité. Vos améliorations rapides (à condition de rester constante dans votre effort) et les bénéfices que vous en retirerez vous conforterons dans votre démarche. Vous regarderez en arrière et réaliserez la distance parcourue en seulement quelques semaines. Et vos proches vous encourageront aussi.
  14. Vous avez le droit de manger des bonbons. C’est même recommandé (durant l’effort), histoire de recharger les batteries : un bonbon tous les 1,5 km apparemment. Comme nous l’avons dit un peu plus haut, par ailleurs, ce n’est pas parce que vous faites de l’exercice que vous avez le droit à plus de gâteries.
  15. Un break sans le conjoint ou les enfants. Ne vous sentez pas coupable, mais parfois, on a besoin de se retrouver seule. Avec les enfants qui crient et qui ont toujours besoin d’attention, vous êtes souvent dans une situation où vous ne vous entendez même plus penser, pas vrai ? Dire que vous allez courir est beaucoup plus acceptable par vos proches que dire que vous allez faire une sieste (durant laquelle vous auriez de toute façon été assaillie).

Nous avons cité ci-dessus des bénéfices de la course à pieds qui nous semblent évidents et tellement nécessaires lorsque l’on mène de front vie sociale, vie familiale, carrière, etc. A un moment donné, vous avez besoin de faire une pause et d’ouvrir une parenthèse rien que pour vous, durant laquelle vous faites quelque chose qui est bon pour votre tête et pour votre corps. A moindres frais, et sans entrainement particulier, vous pouvez fouler l’herbe des parcs, le bitume des trottoirs et vous échapper quelques minutes. D’ici quelques semaines, il y a de fortes chances pour que vous ayez du mal à vous reconnaître ! Prenez ce pan de votre vie en main, et c’est tout le reste qui suivra.

I will not be discouraged about how far I have to go. Instead I will be excited about where I’m headed.

 5567430-runner-woman-running-on-dirt-road-in-amazing-volcano-landscape-on-tenerife

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Leave A Reply

Navigate